Turquie : deux tonnes de Captagon saisies à la frontière syrienne

La police turque a saisi 11 millions de comprimés de Captagon, une drogue qui sert de stimulant et procurant des revenus importants en Syrie, à la frontière, selon les informations relayées par les médias ce vendredi. La police antidrogue a découvert ce stock qui pèse près de deux tonnes lors de deux contrôles différents dans la province de Hatay, située à la frontière de la Syrie, d’après le journal populaire turc Hürriyet.

Les forces de l’ordre ont attrapé un premier coli de 7,3 millions de comprimés cachés dans 1.300 filtres à huile de moteur mercredi. Ces médicaments dont la production se fait en Syrie, étaient destinés aux pays du Golfe, d’après Hürriyet. Le deuxième coli a été saisi 24h après dans un dépôt. Deux Turcs et un Syrien suspectés d’être des trafiquants ont été arrêtés et placés en garde à vue.

en fait, le Captagon est une drogue conçue avec de l’amphétamine qui permet de stimuler certains combattants, dont des jihadistes qui opèrent sur le terrain en Syrie et en Irak. C’est l’une des drogues les plus connues au Moyen-Orient. Conçue de façon illégale en Syrie, sa vente rapporte énormément de l’argent à certains groupes qui combattent dans la guerre qui détruit le pays depuis 2011.