Les Bourses butent sur les cours du pétrole

Les Bourses asiatiques enregistrent une nouvelle baisse, mardi 26 janvier. En fermetures, la Bourse de Shanghaï, qui a déjà enregistré une perte de plus de 17 % depuis le début de l’année, a plongé de 6,42 %. La Bourse de Shenzhen, seconde place de Chine continentale, a chuté de 7,12 %.

Après deux séances de décollage, les Bourses chinoises ont ne fois de plus chuté, à l’ouverture dans le sillage de la baisse enregistrée la veille par les places européennes et américaines.

Le recul soutenu des cours du baril de pétrole, en accusant la faiblesse de la demande de brut, agace les inquiétudes sur la solidité de l’économie mondiale.

Plusieurs craintes qui retentissent surtout en Chine, tandis que la seconde économie mondiale continue de s’époumoner après avoir enregistré l’an passé sa croissance la plus faible depuis un quart de siècle.

Le Nikkei termine en baisse de 2,35 %, Hongkong enregistrait une perte de plus de 2 % pendant la séance. Séoul a clôturé en baisse de 1,2 %. Manille et Taipei ont aussi subi reculé considérablement, alors que Sydney était resté fermé à cause du jour férié.

Coup de froid en Europe

Dans le cadre des places asiatiques, Moscou a ouvert en chute de plus de 3 %. La Bourse de Paris appuyait ses pertes, mardi juste après l’ouverture, au point d’enregistrer compendieusement plus de 2 %, touchée par une baisse des prix du pétrole qui a déjà touché les places américaines et asiatiques.

La Bourse de Francfort était en nette baisse mardi matin (- 1,46 %), emportée par la baisse des cours du pétrole, mais le DAX était ralentie dans sa chute par la solide évolution de Siemens, supporté par un bon bilan financier.