L’épargne salariale séduit les salariés et offre des avantages aux entreprises

883
0
Share:

L’épargne salariale a un bon écho chez les français. Celui-ci séduit les salariés et donne des avantages conséquents aux entreprises. Et grâce à la loi Macron l’épargne salariale est devenue plus qu’attrayante.

La loi macron qui a été votée en août 2015 a apporté son lot d’avantage sur l’épargne salariale. D’après le bilan annuel du Club de l’épargne salariale dévoilé dernièrement on voit que la loi Macron a renforcé ce placement en peu de mois.

Alors qu’il n’est pas obligatoire dans les entreprises qui ont moins de 50 employés, ce système lancé en janvier 2016 est très apprécié par les français surtout pour ses avantages sociaux et fiscaux.

Hausse de la collecte de l’épargne salariale

Le ministère du Travail a aussi mené une étude sur l’épargne salariale montrant qu’il a connu une hausse à partir de 2014 surtout qu’il est un vrai moyen de compléter les revenus.

En fait, une grande partie des travailleurs du secteur marchand excepté ceux du marché agricole ont tiré produit d’un dispositif de participation, d’investissement ou d’épargne salariale.

D’après l’étude, ces systèmes sont plus présents dans l’énergie, l’assurance ou encore la finance. Puis, la loi Macron n’a fait que renforcer l’épargne salariale. Pour plusieurs salariés de PME, la loi Macron a facilité l’attractivité de cette épargne. De plus, une étude de l’Association française de gestion financière (AFG) montre que la collecte de l’épargne salariale au sein des entreprises a connu une hausse proche de 3 milliards entre 2015 et 2016. Mais chez les dirigeants, on essaie plutôt d’enluminer cette estimation.

Avantages fiscaux pour les entreprises et les salariés

Si l’épargne salariale est autant attractive, c’est parce qu’elle ne subit pas les effets des charges sociales et fiscales concernant le salarié. D’autres placements procurent de nombreux avantages comme le Plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO), le contrat d’intéressement, ou encore la participation et le Plan d’épargne d’entreprise (PEE).

De ce fait au cours de la première signature d’un contrat d’intéressement, les primes payées peuvent profiter du forfait social baissé à 8 % contre 20 %. Il y a aussi 8 % de CSG-CRDS qui viennent se greffer à cette charge pour les employés.

Laura