Les différentes facettes de l’épargne en France

Dépôts bancaires : Quand les épargnants font des choix impressionnants

Les français sont de plus en plus nombreux à faire des dépôts à vue qui n’offrent aucune rémunération, avec cependant la possibilité de bénéficier d’un compte courant vu comme un « placement » sécurisé et apportant des avantages.

D’ailleurs, il prend de l’avance sur les livrets qui ne proposent qu’une rémunération nulle et qui peine à séduire les épargnants français.

A part les dépôts à vue, il n’y a que les plans d’épargne logement « PEL » qui sont encore appréciés par les français. Il est possible d’accéder à l’argent quand on veut, mais les rendements proposés sont encore attractifs : 2,5 %.

Un désaveu risqué pour les entreprises

Il faut dire qu’en terme d’épargne, la France occupe la seconde place après l’Allemagne avec des flux de placements dont la moyenne par habitant tourne autour de 16 000 euros par an depuis en tous cas 10 ans.

Mais ce panier va surtout vers les fonds en euros qui comportent en tous cas moins de risques de l’assurance-vie. De façon harmonieuse, les placements en action enregistrent un désaveu. Ce qui est dangereux pour les entreprises qui peine s’approvisionner en fonds propres et ce qui les contraint à utiliser la dette pour se financer.

Des rémunérations conséquentes pour les dépôts

Alors que la rétribution des dépôts a été réduite de moitié en cinq ans et avec le taux du Livret A dont le taux a été baissé à 0,75 % l’an passé.