Améliorer la productivité de l’épargne tel est le souhait du Ministère de l’Économie

Le ministère de l’Économie voudrait se servir de l’épargne des ménages pour financer les entreprises. Il faut dire qu’il ne s’agit d’un fait nouveau, mais celui-ci évolue constamment.

En fait, la plus grande partie des 4 700 milliards d’euros d’épargne versée par les Français est placés dans des dans fonds sécurisés et 20 % uniquement sont utilisés dans des activités ou encore dans les entreprises.

Et les politiques voudraient améliorer sa productivité de l’épargne. C’est le cas avec l’annonce faite par le ministre de l’économie Emmanuel Macron qui a présenté le contrat d’assurance-vie « Capital-Investissement ».

Cependant, ce nouveau produit ne concerne pas tout le monde, car quand il faudra le racheter ou le transmettre, cela se fera en titres d’entreprise.

La mesure s’adresse premièrement aux personnes riches « Près de 10 % des contrats occupent la plus grande partie de l’encours en assurance-vie. Il leur est maintenant possible d’acheter des fonds de capital-investissement, comme on le voit déjà avec les contrats luxembourgeois, d’après les explications du cabinet du ministre de l’économie. De plus, ce produit va permettre de financer les entreprises en fonds propres. »

Premiers essais soldés par un échec

Il faut dire que cette tentative n’est pas nouvelle, car à l’époque où le ministère de l’Économie était dirigé par Pierre Moscovici il était prévu la création de deux contrats qui devaient financer l’économie sur cinq ans à hauteur de 80 millions.

Le contrat le plus riche appelé Eurocroissance permettait aux épargnants d’obtenir une garantie du capital uniquement à la fin du contrat et non constamment. En contrepartie, l’assureur offrait un rendement important, car la plus grande partie de ses investissements se fait sur les placements qui paient cher.